Le Groupe

Le bateau

Il naît en septembre 2009 d’une double maturation (comme les grands whiskys) issue de quelques rencontres entre Le Grand et l’Amiral (dont un mariage devenu plus que célèbre : mythique) ainsi qu’une participation au festival de Paimpol 2009 au cours duquel Jacky et Rodolphe associé à 2 potos .. cassent la baraque !! Un premier essai lors d’une animation aux Fêtes de l’Erdre 2009 scelle le pacte de ce qui devient BOUTOVENT durant l’hiver 2009 – 2010. A la fête des vieux gréements de Paimpol 2014, Elise rejoint le trio en remplacement d’ Anthony puis entraîne dans son  sillage Gaetan.

Nourri aux chants de marins, veine commune des trois acolytes (pour ne pas dire plus), le bateau aime aussi tirer des bords vers d’autres horizons, cajun ou québécois en particulier. Il revisite les classiques au sein d’un quintet où les voix s’appuient sur des cordes solides, relayé par violons et accordéon et par le  le tape du pied qui dynamise le chant de chacun des compères. Il suit aussi son propre cap dans ses compositions variées au gré de l’inspiration de chacun. Depuis l ‘arrivée d’Elise et Gaêtan, la veine irlandaise complète le répertoire instrumental du groupe.

Les matelots

Rodolphe di Roro, dit Le Grand.
Une voix hors pair, forgée depuis 20 ans dans les bars de tout l’ouest. Après l’avoir éduquée avec ses frères dans les troisièmes mi-temps de rugby (il fait aussi les autres mi-temps), il se consacre (pour de bon) aux chants de marins traditionnels en le revisitant à sa manière. Son phrasé inimitable et sa capacité à étendre sa voix lui permettent de s’affirmer au sein de BAT LA BERLOK, puis en duo avec Gilbert PROT avec qui il fonde SOL MARIN. Il s’accompagne à l’accordéon mais est surtout un excellent joueur de « tape du pied », dans la plus pure tradition québécoise autre veine d’inspiration. Compositeur à ses heures, il commence à faire profiter de ses petites perles qu’ils cachaient jalousement (cf rubrique à écouter). Son expérience acquise au fil des années le positionne comme un pilier du folk chanté traditionnelle en Vendée. Egalement fan de Cajun, il a trouvé avec l’amiral un partenaire de jeu pour cette autre voie à explorer au sein de Boutôvent tout en continuant à faire des piges dans d’autres formations

Jacky, dit le Marin.
Un Marin, un vrai, forgé au gré des transats, traversée du pacifique ou autre. L’eau de mer coule dans ses veines et a patiné sa carcasse. Sa passion pour le chant de marin après tant d’années reste intact et il revisite les classiques en y ajoutant une touche folk Neil Youngesque pourrait on dire par moment. Il a également écumé de nombreux bars avec plusieurs groupes (LIOUBE, ASTROLABE). Sa voix chaude et son jeu de guitare précis, tout en feeling font merveilles pour rebooster les grands classiques. Ses compositions, en nuance et pleines d’émotion traduisent sa forte sensibilité et son regard posé sur la vie. Il joue également subtilement de l’harmonica pour une touche complémentaire au sein de Boutôvent. Un cœur tendre noyé dans la robustesse marine.

Francis, dit l’Amiral.
Naviguant depuis longtemps et ayant initié un nombre incalculable de copains, il y a gagné son surnom. Nourri au chant de marins depuis son monitorat de voile, c’est d’abord un amateur de toutes les musiques, du rock à l’opéra, du jazz au brésilien, mais son cœur a toujours eu une sensibilité forte pour le folk, ce qui l’amène à bosser tôt la guitare dans ce style. Il découvre le banjo à 50 ans et débute quasi immédiatement avec NIGHTINGALE, groupe de chant irlandais qui l’initie à la musique traditionnelle irlandaise. L’aventure est de courte durée et il fonde dans la foulée MELTING FOLK qui sera le fer de lance des soirées musicales au Bar LE SULKY. Après avoir acheté un bouzouki irlandais sur e-bay, il joue régulièrement en session tout en s’essayant au Festnoz avec Penvern et en faisant des piges avec les Receneurs (groupe de chants de marin de la région Nantaise). Sa rencontre avec Rodolphe les amène rapidement à lancer un projet qui deviendra BOUTOVENT.

Elise , Tombée dans la musique depuis toute petite, c’est à 6 ans qu’elle commence le violon, au conservatoire de st Nazaire. De formation classique au départ, elle se  tourne rapidement vers les musiques issues d’autres cultures, notamment slaves, espagnoles, qui composeront le programme de son Diplôme d’études  musical  DEM en 2000. Partie vers d’autres horizons professionnels, le violon ressort de la boîte en  en 2013 et elle  découvre réellement la musique Irlandaise ce qui l’amène à de riches rencontres.. Elle  complète alors cette expérience par de l’accompagnement de chansons auprès de Joss (auteur compositeur interprète et comédien). C’est dans ce cadre qu’ en 2014 , elle remplace  Antony  parti vers d’autres horizons. La discrétion, la gentillesse  et le sourire  permanent  de cette  véritable musicienne a vite fait fondre le cœur des boutovent’s boys (Un plus que les autres !!)

Gaetan , il commence la musique par la guitare à 10 ans et découvre le folk en 1972, à 12 ans (guitare folk américain, blues et ragtime puis violon, accordéon, répertoire français, celtique et québequois) et écume pendant 10 ans les  bal folk (accordéon, violon, guitares,), puis bluegrass (violon), et jazz-rock (violon). Accro depuis plus de 30 ans à la  musique irlandaise, il a joué en Irlande et au Québec.Il a également composé pour  le théatre et été accompagnateur de Joss (chanteur,auteur, compositeur, interprète, comédien) pendant huit ans. Une belle rencontre nous offre la chance qu il accepte de nous rejoindre en 2016 . Et voilà  un VRAI musicos,  Multi-instrumentiste à l’aise dans tous les styles, c’est notre leader instrumental. Sa modestie est inversement proportionnelle à son talent !!!

Anthony, dit Tonio. Notre premier Violon…
Le premier vrai musicien du groupe (c’est-à-dire qui sait lire et écrire la musique !!) ,  avant Gaetan et Elise. Multi instrumentiste nourri au rock (heavy) d’une part et à la MTI (Musique Traditionnelle Irlandaise), ce vendéen pur jus n’oublie jamais ses origines pour faire la fête. En se rappelant ses souvenirs de session de jeunesse, il rejoint Boutovent en septembre 2011 pour amener toute son énergie au violon. Le groupe prend alors une autre dimension, en particulier en incluant des instrumentaux à son répertoire, ce qui dynamise encore sa prestation scénique. Avec Tonio, le Boutovent Team a trouvé un bel  équilibre et sa maturité. Il quittera le navire pour cause de Paternité aigüe.