Pour aller plus loin…

 

Tout d’abord un grand merci à vous tous : chanteurs, auteurs, compositeurs, collecteurs , porteurs de mémoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Vous êtes notre inspiration.

Dans cette rubrique  concoctée par Rodolphe, quelques infos autour des morceaux de notre premier et deuxième album : leur création, leur(s) histoire(s), légendes… .
Si vous connaissez des anecdotes sur les morceaux que nous présentons et sur leurs voyages, n’hésitez pas à nous les faire partager via facebook!

 

 

  • L’Album :  DEUXIEME BORD, « DIZENDEJA »
Enregistré par :       Stéphane Amicel –  Armor Studio – Plérin                                         Samedi 7 et dimanche 8 décembre 2019

 

 

DES SABLES A TOMBOUCTOU (JP. GESLIN/JJ. BRISWALTER)

 

Texte écrit par Jean-Pierre Geslin dit "Joss" à l’occasion de la venue de Sara à la Fête du Livre d’Aizenay en 2013. Joss fait référence à l’album de Sara « L’Homme des villes de Sable » qui retrace l’histoire vraie d’un marin des Sables d’Olonne.
Paul Imbert capturé en mer par les pirates barbaresques et esclave du pacha de Marrakech fût ainsi et bien malgré lui, l’un des tout premiers Européens à entrer à Tombouctou au XVIIIème siècle.
Joss nous dit un jour qu’il « aimerait bien que BÔV mette en musique Des Sables à Tambouctou,  en me signalant qu’il « avait réussi à placer Boutôvent dans le texte ! ».   Aussitôt dit, aussitôt fait et je lui propose une version… mais celle de notre Jean-Jacques national à nous, reçoit les honneurs. « Des Sables à Tambouctou » est chantée la première fois par Joss (accompagné de BÔV), à la Fête du Livre d’Aizenay. 
Quelques temps plus tard, pour faire suite de son 1er album sorti en 2011 « Joss fait son intéressant » avec Gaétan à la manette,  Joss nous invita à l’enregistrement des « Sables à Tambouctou ». Ce projet devait rassembler certains de ses textes et quelques chansons. Malheureusement il n’a pas pu aboutir…
Notre interprétation des  « Sables à Tambouctou » lui est dédiée, ainsi qu’à tous ces proches.

        

ANDRO RO  (R. CORLAY)

L'And Ro² est née un soir de défaite morose du Coq(ou plutôt "more Rose"). Il est composé de deux pièces que Gilbert m’a incité à rassembler du temps de Sol’Marin.

Le thème de cet an dro (ou Tour ou Rond ou...) est inspirer des chansons du temps des guerres de l’Empire lorsque la France, au bout de son arsenal militaire et n’ayant plus de flottes maritimes, donna le titre de "Corsaire" à ses Coureurs des mers  pour... chasser l'Anglais (cf "le Corsaire le Grand Hurleur").

 

M’EN REVENANT DE LA VENDEE (TRAD) adaptation Jean-Jacques Briswalter

Nous reprenons la version de Bernard Simard magistralement remise en lumière dans son album « spectacle solo » paru en 2006. Cette chanson, nous dit Bernard, lui « vient de Mme Benoît Denis de Petit-Cap en Gaspésie ». Il l’a débusquée aux Archives de Folklore de l'Université Laval à Québec. 

Maurice Arthus avec son groupe  Touline, chante également une autre version bien Vendéenne celle-ci. Maurice nous apprend  que cette chanson a été collectée auprès de Joseph Martin à Saint-Hilaire de Riez (source RaDdo - Arexpo Vendée).

Jacky a débusqué une autre version Québécoise enregistrée par Conrad Gauthier en 1964.

Mais alors, on ne sait plus trop... Et on se demande : "Mais d’où vient la version originale de M’en revenant de la Vendée ?"  Le mystère de la tradition orale demeure. Continuons à tendre l’oreille…l’Eire ailleurs, l’Eire de rien.

Nous dédions ce morceau à Bernard et à tous ses proches.

CLIFF OF MOHER suite  (TRAD)

Suite concoctée par nos deux jeunes mariés, l'Eire de rien, L'Eire ailleurs.         

 

MATELOT SUR LE PONT                                                                                                                                    « Le Corsaire le Grand Hurleur  »  (TRAD) adapation R. Corlay – source Anthologie                « L »  (TRAD) arrangement G. Jean

« Le Corsaire le Grand Hurleur »


Ce morceau nous vient de Marce Lacouture (Louisiane)et de l'Anthologie des Chants de marins (CD vol 16, piste 6).
Michel Colleu nous précise dans son Anthologie des Chants de Marins  (notre Bible) que :
"la chanson du « Corsaire le Grand Hurleur » (reprise dans notre album) a été recueillie en Nouvelle-Orléans, auprès de Mme Alma Barthélémy en 1957. 
Le thème de la chanson remonte probablement aux guerres de l’Empire au début du 19ème siècle.  
Les paroles sont celles du « Grand Coureur » publiées dès 1837 par Jules Lecomte dans la France Maritime. Il les publie à nouveau 2 ans plus tard mais sous le nom du… « Grand Hurleur ». Près de 100 ans plus tard, le capitaine Armand Hayet enrichit le nombre de couplets du « Grand Coureur » dans son recueil les « Chansons de bord » (1927)." 

Ayant subi les vagues de Gaétan pour l'arrangement musical, j'ai posé modestement quelques mots sur le refrain où il me fallait absolument parlé de bidon à défaut de boujaron comme un clin d'oeil au groupe Boujaron fondé par Hervé Guillemer et Philippe Noirel. Trois albums et un titre co-écrit que j'adhore " Chez Gaud". Tout une époque! Merci

Parmis les nombreuses interprétations on aime à citer celles:
- pour le "Corsaire le Grand Hurleur" :                                                                     Marce Lacouture 
Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs...

- pour le "Corsaire le Grand Coureur" :                                                                      Mickaël Yaouank/Djiboutjep,                                                                       Cabestan,                                                                                                                        Les Naufragés,
Luc Arbogast, 
Marc Ogeret... etc




 

LE MARIN EST PARTI  (Jean-Jacques BRISWALTER)

Paroles et musiques de notre Jean-Jaques à nous.          

 

LOIN DE NOIRMOUTIER                                                                                                                                            « Y’a Dix Marins sur Mer »  (TRAD) adapation R. Corlay – source Cabestan                                  « Les Korrigans »  (G. JEAN) arrangement G. Jean

"Loin de Noirmoutier", ce morceau dérouté de nos amitiés vers Noirmoutier, est un tricot alternant « Les Korrigans » (suite de trois an dro composés par Gaétan), avec l’hanter dro « Il y a dix marins sur mer » du groupe Cabestan.

Véritable tube du chant de marin, « Il y a dix marins sur mer »  a été appris par Cabestan auprès de Gilbert Bourdin et popularisé dans leur deuxième album « Il y a dix marins sur mer » édité en 1987 (mythique).

 

LE PETIT CŒUR (R. CORLAY)

"L’inspiration de cette chanson m’est venue lors d’un séjour en famille à Ouessant. Pensant aux marins qui avaient quitté leurs êtres chers à l’appel du 18 juin pour ne revenir que 5 ans plus tard... elle est surtout née de mon Histoire avec Cathy. 

Je dédie cette chanson à nos "petits cœurs" Louison et Jade. "         

 

LA JOLIE BARBIERE  (TRAD)

"La Barbière" est reprise en chœur par de nombreuses formations et chanteurs dont Marais de Paradis, Fortunes de Mer, Taillevent, Babord Amures, Mes Souliers sont Rouges, Touline, Gilles Servat...(etc)

Chanson traditionnelle très populaire dont on en retrouve de nombreuses versions en Bretagne, Vendée, Normandie, Nivernais, Québec, Dom-Tom … parfois appelée "La Barbière", "La Belle Barbière", "La Barbière Courtisée" … aux paroles sensiblement différentes "A Trentemoult" au lieu d’ "A Paris"... Une « Barbière de Trentemoult » chantée par Touline a été collectée à St-Hilaire de Riez (source Ethnodoc : EA-00585 - Arexpo Vendée) 



 

 

HIVER 90  (Hervé GUILLEMER)

"Hiver 90" sort la première fois en 1991 sur le deuxième album de Boujaron "De Ouessant à Paimpol". Boujaron a participé grandement au renouveau du chant de marin et surtout aux deux premières éditions de la fête des chants de marins à Paimpol (89-91), Brest 92... Deux albums mythiques avec les chansons d'Hervé Guillemer sans oublier un titre présent sur leur première K7 "Fils des Vents" sorti en 1989 et co-écrit par Hervé Guillemer et Philippe Noirel : "  Chez Gaud". Tout une époque! 

"Hiver 90"  sera réenregistré en 1995 par Hervé Guillemer sur son 2ème album solo "Lettre d'Islande" reprenant certains titres composés du temps de Boujaron dont les standards : "La Pauline", "John Cotton", "Lettre d'Islande", "Course au Chili", "La Course du Thé", "Dernière Marée"... (mythique) 

Hélène Fournier nous confie que "Hervé avait composé cette chanson après un hiver de tempêtes dévastatrices". Les déchaînements de la nature à répétition provoquent de profonds émois et soulèvent plus que jamais le débat sur le dérèglement climatique.
L'hiver 1989-1990 est le plus doux et sec jamais enregistré jusqu’alors. Le 25 janvier 1990, un véritable ouragan balaye l' Europe de l’ouest. Cette tempête n’a pas été aussi violente que celle du 16 octobre 1987 mais ne sera pas la seule… Les 26 et 28 février 1990, 2 autres tempêtes tout aussi violentes secouent la France. (source météo France - http://www.meteo-rennes.net/chronique/annee/1990)

Merci Hervé d'avoir composé de si belles chansons.
Cette version vous est dédiée à Hélène et toi.


BUCELLOSE (Francis BRUCELLE)

« Brucellose » : composé par Francis. Morceau endiablé, au titre un brin prémonitoire!

 

L’HORLOGE (TRAD)

« L’Horloge », cette chanson nous vient de l’album « Délires et des reels » (1979) du groupe mythique Québécois le « Rêve du Diable". 

Standard de nombreux groupes et chanteurs dont Oscar Truffault, Mes Souliers sont Rouges (avec Yvon Etienne), Babord Amures, et bien d'autres encore… diabolique!

 

 

 

  • L’Album :  PREMIER BORD
Enregistré à :       La Faute sur Mer  en 2011

 

LA RATION DU MATELOT

"La Ration du Matelot"
 

 

BRASSER CARRE

« Brasser Carré »





PARLEZ NOUS A BOIRE  (TRAD)

Chanson traditionnelle 

LA LAVANDIERE (TRAD)

La Lavandière a

 

BOUTÔVENT )

Boutôvent

BEBE )

Bébé

DONDAINE )

Dondaine

GABIER DE TERRE NEUVE )

Gabier